Mon Petit Gazon, du football au jardin

Ok, je ne suis pas du tout fan de football.

Ce n’est pas que je n’aime pas ça, c’est que je n’y connais absolument rien.

Aucune idée de ce qu’est une ligue, un mercato etc…

Mais, au détour de Twitter, j’aperçus un site qui attira mon attention :

Mon Petit Gazon. (tu peux voir le site ici)

Je comprends rapidement que le but est de constituer virtuellement une équipe avec des joueurs bien réels.

Si un joueur que tu as sélectionné dans ton équipe marque, tu gagnes un point.

Si il rate un penalty (je ne sais toujours pas ce qu’est un penalty en écrivant ces lignes) tu perds des points.

+ d’autres subtilités.

Mais t’as compris le principe. Sinon si tu n’as pas compris voilà une explication plus claire tirée de KissKissBankBank

Ce qui m’a marqué chez Mon Petit Gazon, c’est ça :

Tu sens que les utilisateurs sont vraiment fans.

C’est pas juste un petit truc cool dans leur vie, c’est une vraie passion.

La manière dont communique MPG (la manière plus rapide d’appeler Mon Petit Gazon), m’a bien plus aussi.

Ils communiquent comme avec un groupe d’amis.

Et j’ai grave kiffé le logo, et les couleurs choisies :

Du coup, je me suis un peu plus renseigné sûr qu’est-ce qu’étais MPG.

  • À qui ça appartient ?
  • Est-ce que c’est une petite entreprise ? (qui ne connaît pas la crise)

Là première chose qu’on remarque c’est qu’il n’y a pas d’article au sujet de MPG sur Maddyness, mais ça en s’en branle.

Non, en fait c’est quand même intéressant à savoir.

MPG n’est pas très connecté à l’écosystème startup.

D’ailleurs, ils se considèrent plutôt comme une start-slow

Parce que oui, MPG n’a pas été racheté.

Voilà l’histoire :

(les 3 cofondateurs (dont un qui se considère comme paysagiste) )

C’est une bande de 3 potes qui jouaient à un jeu qui s’appelait Fantaleague (l’ancêtre de MPG), ils ont sympathisé avec les 3 Lyonnais (le compte est bon) à la tête du site, ils ont repris le site, et ils l’ont refait à leur sauce et ça a donné Mon Petit Gazon.

Le lancement officiel se fait en 2011.

Ils développent le site en même temps que de bosser dans une boite de marketing en ligne.

Pas d’objectif financier, de transformer ça en entreprise ou de changer le monde, c’était juste un projet déconne.

En 2016 ils avaient 260 000 inscrits. (des jardiniers comme ils les appellent)

Et aujourd’hui ils ont plus d’1 million de joueurs (jardiniers) réguliers. (sans 1€ dépensé en marketing)

Comme quoi on peut créer une entreprise sans le faire exprès.

Vivre sa vie, ça suffit aussi. Pas besoin de se mettre dans un état d’esprit de créateur d’entreprise.

Comme je l’ai dit, Mon Petit Gazon est pas trop dans le schéma classique des startups, donc pas de levée de fonds dès le début.

Ils ont commencé en mode bootstrap. (traduction : avec sa bite et son couteau)

Ils font quand même un petit crowdfunding en 2016 sur KissKissBankBank de 40 399€ (sur un objectif de 16 000€). Entre autres pour financer une application mobile.

Et ont fait une première levée de fonds de 1 million d’euros en 2018. Levé auprès d’amis, de famille et de business angel. (dont Martin Solveig) (il fallait le préciser)

(première levé de fonds avec plus d’1 million d’utilisateurs au compteur pour rappel)

Tu vois qu’on peut commencer sans faire de lever dès le début 😉

On peut voir l’évolution aussi. Voilà la tête du site en 2011 :

(on est d’accord que c’est une pokéball ?)

Un screen de 2016 :

Et voilà actuellement :

(ils se sont internationalisés en proposant une version espagnol et anglaise du site)

 

D’ailleurs tu peux remarquer sur ce classement “OUI FM” “CNEWS” “Europe 1″…

C’est parce que les équipes de ces médias jouent et s’affrontent aussi sur MPG ^^

Et ils ont même développé une émission diffusée sur les réseaux sociaux en partenariat avec le journal L’équipe.

Et pour ceux qui se poseraient la question : MPG est rentable

En clair, ce qu’on a c’est une petite entreprise sympathique qui rend beaucoup de joueurs heureux.

La mission “cachée” de MPG c’est de faire kiffer le lundi matin (le moment des résultats)

Et ça à l’air de bien marcher.

MPG n’a pas inventé son concept.

Les 3 cofondateurs ont repris un site qui existait déjà et sont partis de cette base pour construire le site qu’on connaît aujourd’hui.

Le concept lui-même de ce type de jeu existait aussi avant eux.

Ça s’appelle le “Fantasy football” et ça existe même dans d’autres sports.

D’ailleurs il existe deux gros concurrent Américain FanDuel et DraftKings.

Pas besoin d’être un génie inventeur pour monter une startup et apporter quelque chose de sympathique au monde.

Les 3 cofondateurs ont “juste” apporté une solution (MPG) pour pouvoir jouer au fantasy football.

Ils ont aussi suivi leur passion. Pas d’étude de marché, ou de choses compliquées dans ce genre-là.

Ils avaient juste envie de pouvoir déconner en jouant au fantasy football et ont voulu créer le meilleur site possible pour faire ça.

Pas besoin d’aller chercher très loin.

Prendre ce dont on a besoin dans sa vie et créer  une solution pour répondre à ce besoin, c’est  très bien.

Ils n’ont pas attendu de faire une levée de fonds, d’avoir un site internet parfait pour se lancer.

Ils se sont lancés avec ce qu’ils avaient.

Et à priori ça à l’air de plutôt bien marché pour eux.

 

Si tu veux apprendre à monter une boite comme Mon Petit Gazon, je parle justement de ça tous les jours dans un mail que je t’envoie.

  • Tu n’as pas besoin faire de levée de fonds.
  • Tu n’as pas besoin de savoir coder.
  • Tu n’as pas besoin d’avoir de cofondateur ou d’équipe.

Tu peux t’inscrire juste en bas :

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à créer une startup à partir de 0, sans faire de levée de fonds 💶, sans cofondateur ou équipe 👥 et sans être développeur 🤖

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu