Les ARTISANS d’internet ARRIVENT

Salut,

Les artisans d’internet.

Je pense que ça peut exister.

Dans le monde physique il y a les multinationales, et puis il y a des artisans.

Dans le monde d’internet, on a un problème.

Vu qu’internet est mondial, on se dit que ce qu’on fait doit toucher le monde entier.

Mais ça n’est pas obligatoire.

Et ce n’est même pas forcément souhaitable.

Peut-être que je me trompe, mais j’ai l’impression que les générations futures vont être plus attirées par créer de petites boites, plutôt que de faire des boites qui couvrent le monde entier.

Je ne dis pas que plus personne ne créera de Google, Amazon etc…

Juste que ça fera moins rêver. Et que ça attirera moins.

Changer le monde à grande échelle fera toujours rêver. Mais le faire sous la forme qu’on connaît aujourd’hui fera moins rêver.

Monter des énormes monopoles, c’était un truc de la génération Larry Page, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg etc…

Les nouvelles générations vont plus se concentrer sur faire des choses plus petites, mais sur lesquelles elles peuvent voir de manière claire l’impact qu’elles ont.

entrepreneur impacte

Le problème des boites globales, c’est qu’elles apportent beaucoup de bien, et beaucoup de pas bien.

Amazon permet de commander n’importe quoi, n’importe quand, et le recevoir ultra rapidement.

Mais les employés sont aussi soumis à une énorme pression.

Et ils font des trucs un peu flippants sur la reconnaissance vidéo.

Google permet d’avoir un mail gratuit, de regarder des tas de vidéos intéressantes, de trouver des réponses à nos questions.

Mais il aspire aussi une quantité énorme de données.

Et semble être d’accord avec la censure (en chine en tous cas)

Grosses entreprises, gros problèmes.

Et j’ai l’impression que la génération actuelle et celle qui arrive à beaucoup moins envie de ça.

On parle du sens au travail partout.

Du confort et de la liberté que peut te donner ton travail (pense à la tendance des nomades digitaux)

Et puis il y a eu la montée de la pleine conscience, de la philosophie bouddhiste .

Parce que beaucoup d’entre nous sont dépassés par tous les problèmes qu’il y a.

On nous parle de 10 000 problèmes qui nous dépassent.

Le réchauffement climatique.

Les conditions de travail.

etc…

Et on tombe dans une sorte de burnout du problème.

burnout problèmes

On se sent dépassé par tous ces gros problèmes.

Comme des fourmis face à un tsunami.

Pour redonner du sens, il nous faut voir comment on impacte réellement des choses.

Et c’est pour ça que je pense qu’on va voir plus d’artisans du web.

Des personnes qui font de petites entreprises.

Seule ou avec une petite équipe (jusqu’à 15 personnes on va dire)

Qui servent un marché réduit (local, nationale ou même internationale, mais sans l’objectif de couvrir le monde)

Des entreprises qui prennent plus le temps de faire les choses et qui sont moins dans la vitesse.

Et des entrepreneurs qui montent des boites en corrélation avec plusieurs de leurs passions, un savant mélange entre l’art et l’entreprenariat.

Certains ont prédit qu’il ne restera plus que les entreprises globales sur internet.

Je pense qu’il va se passer le contraire.

Il y aura toujours des entreprises globales, mais il y aura beaucoup plus de petites entreprises.

Déjà parce qu’on accorde plus une confiance illimitée dans ses boites (elles sont même passées de cool, à plutôt suspicieuse ces dernières années)

Travailler dans ces boites là fait moins rêver.

Et tout simplement parce que ça donne moins de sens, que de travailler dans une petite entreprise dans laquelle tu connais toute l’équipe et qui s’adresse à un marché réduit.

Je pense que l’artisanat du web va se développer.

@+, Orel.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à créer une startup à partir de 0, sans faire de levée de fonds 💶, sans cofondateur ou équipe 👥 et sans être développeur 🤖

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu