La PHRASE que Jeff Bezos, Bill Gates et Elon Musk ont COMPRIS

Salut,

À chaque moment dans l’histoire il y a une philosophie dominante.

Dans chaque domaine ou sans domaine, il y a une philosophie dominante.

Parce exemple, la philosophie dominante chez les freelances, c’est qu’il faut ne faut pas que tu brades les prix ou que tu fasses des missions gratuitement (même pour commencer).

C’est une philosophie du domaine.

Ce n’est pas quelque chose de physique.

Ce n’est pas comme le soleil qui t’éclaire.

Si le soleil t’éclaire, c’est irréfutable.

Tu ne peux pas dire que le soleil ne t’éclaire pas alors qu’il t’éclaire (bon certains disent que la réalité ment :p)

Le soleil qui t’éclaire, c’est une conséquence physique.

Ne pas se brader, c’est une philosophie.

Et je pense que tout créateur de produit doit comprendre ça.

En fait, si tu veux changer quelque chose, il faut absolument que tu comprennes ça.

Ce truc pourrait se résumer en une phrase :

Ce qui est populaire est populaire. Pas forcément juste ou bien.

ce qui est populaire est populaire

En clair, ce n’est pas parce que c’est populaire que c’est une bonne chose.

Mais, ça ne veut pas dire que c’est parce que c’est populaire que c’est une mauvaise chose non plus.

La popularité ne définit pas le bien ou le mal (de toute manière c’est très subjectif).

Les anti conformiste sont souvent pris pour des personnes chiantes, pourtant c’est les premiers innovateurs.

Jeff Bezos a dû être un anti conformiste pour créer Amazon.

C’était très loin d’être courant de créer une entreprise qui donnait plus de pouvoir au client qu’aux actionnaires, et qui faisait volontairement pas de marge dans les années 90.

Et pourtant lui l’a fait.

Et à ce moment-là c’était loin d’être évident.

Le mec devait être regardé comme quelqu’un de bizarre.

Il est marginal, et lui-même devait le ressentir fortement.

La même chose avec Bill Gates qui vend un système d’exploitation en séparé d’une machine.

Ce qui lui a permis de faire le meilleur deal de l’histoire avec IBM qui pensait que la machine était plus importante que le système d’exploitation.

La même chose avec Elon Musk qui veut construire ses propres fusées au lieu d’en acheter.

Toutes les personnes qui innovent prennent une norme, et la casse.

Parce qu’ils savent que c’est mieux. Parce qu’ils ont en plus envie.

Et pendant ce processus de casser la norme, forcément ils sont marginaux.

Forcément tu es pris pour un con, pour quelqu’un de bizzare etc…

Parce que dès qu’on sort de la majorité, ça devient bizarre.

Donc ce qu’il faut absolument, ABSOLUMENT, que tu adoptes comme état d’esprit c’est ça.

C’est de comprendre que ce qui est populaire, c’est juste populaire, ça ne veut pas dire que c’est quelque chose de bien.

Quand on voit un changement arrivé, généralement ça fait peur.

Ça fait plus ou moins peur en fonction de comment tu vas être impacté.

Si tu es un travailleur à la chaîne et que tu sais que des machines automatisées vont te remplacer, ça fait très peur.

Et c’est normal.

Tu t’imagines cette femme ou cet homme qui doit quitter ce qu’il fait depuis des années, à cause d’une machine.

Ça fait dès années qu’il/elle fait ce travail, il/elle connait toutes les subtilités, tous les raccourcis, toutes les bonnes pratiques.

Et là il y a un connard de robot qui vient juste de naître et qui veut le/la remplacer.

Forcément que ça énerve et que ça fait peur.

Imagine si tu es créateur de produit, freelance ou peu importe ce que tu es aujourd’hui.

Imagine qu’il y ait une intelligence artificielle qui fasse mieux ton travail que toi.

Et elle va te remplacer.

Et toi tu l’aimes ce travail, alors comment est-ce que tu réagis ?

Le souci, c’est que lutter contre le changement ça ne fait pas grand-chose.

Ce qu’il faut c’est accompagner le changement.

accompagner changement

Si tu l’accompagnes, tu as beaucoup plus de chance de trouver quelque chose qui te plaît dans ce changement.

Et pour ça il faut toujours garder en tête que ce qui est populaire est populaire, pas forcément bien.

Pour te donner un exemple concret :

J’adore les produits et les possibilités que développent les nouvelles sociétés technologiques.

Je trouve super que chaque utilisateur rende meilleur le produit par le simple fait de l’utiliser.

Mais je trouve aussi très dangereuse la manière dont on stocke autant de données personnelles.

Je trouve plus que moyen la manière dont on les récolte.

Je suis extrêmement content de toutes les possibilités que nous offre la technologie informatique, mais je ne suis pas d’accord avec tout.

Mon opinion des données personnelles n’est pas ultra populaire.

Peu d’entrepreneurs dans la tech se soucient des données personnelles.

Mais pour moi c’est important et je considère que ce qui est populaire est juste populaire pas forcément juste ou bien.

Le fait de négliger la manière dont on récolte et dont on stocke les données personnelles est populaire, mais je ne pense pas que ça soit bien.

C’est pour ça que je ne vais pas contre les sociétés technologiques, mais je préfère aller dans le sens du changement en transmettant quand même ce qui est important pour moi.

Et peut-être que grâce à mon anti conformisme et l’anti conformisme d’autres personnes qui ont la même pensée que moi, on arrivera à changer la manière dont la tech voit les données personnelles.

Et c’est pour ça que j’ai créé une liste d’entreprises technologiques qui pour moi ont la bonne philosophie (et à laquelle tu peux contribuer) (il faut bien commencer par quelque part).

Tu peux y accéder ici : https://orelauwen.com/vision/

Encore une fois (parce que c’est très important de comprendre ça) :

Ce qui est populaire est populaire. Pas forcément juste ou bien.

@+, Orel.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à créer une startup à partir de 0, sans faire de levée de fonds 💶, sans cofondateur ou équipe 👥 et sans être développeur 🤖

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu