J’ai ce DÉFAUT (et TOI aussi sûrement)

Salut,

J’ai un défaut.

Un défaut qui me retient de créer ce que je veux.

Un défaut qui me ralentit.

Un défaut qui me frustre

: Je suis trop amoureux des idées.

Je m’attache plus à l’idée que je me construis dans ma tête, plutôt que de m’attacher à la construction de l’idée.

Le souci, c’est que je peux passer des mois à ne rien faire de concret, juste en faisant évoluer une idée dans ta tête.

Je ne pense pas être le seul dans ce cas.

En fait, je pense que plein de monde sont aussi trop amoureux des idées.

Sûrement parce qu’on apporte une trop grande importance aux idées.

Parce qu’on croit qu’il nous faut l’idée parfaite pour arriver à quelque chose.

Même si j’ai encore ce défaut aujourd’hui, j’ai pris conscience que j’avais cette tendance, et à force d’expérience, j’ai pu mieux ce comportement.

Et je pense que l’idée n’est qu’un début.

L’idée n’est pas la fin.

C’est juste le matériel nécessaire pour commencer ton chemin.

Parce qu’une idée c’est le début d’un chemin.

Tu as une idée, et cette idée te mène à une autre et puis encore à une autre et ainsi de suite.

C’est comme ça que tu l’as trouve ta bonne idée.

En commençant par une idée, en créant quelque chose de réel, et grâce à cette période de construction, tu vas avoir une autre idée et ainsi de suite.

Mais pour ça il faut déjà construire.

Rester juste avec son idée dans sa tête, c’est comme mettre la clé sur le démarreur de ta voiture, sans la tourner :

Tu vas pouvoir attendre un moment avant qu’elle démarre.

Pour qu’elle avance, il faut que tu tournes la clé, et que tu appuies sur l’accélérateur.

En bref, il faut que tu fasses quelque chose.

Juste mettre la clé sur le démarreur et imaginer à quel point ça sera bien de conduire cette voiture ne te fera pas rouler.

Si tu as tendance à trop garder tes idées dans ta tête, rappelle-toi cette phrase :

Crée quelque chose de réel.

Ce qui est dans ta tête reste dans ta tête, personne ne peut en profiter.

Si tu traduis tes idées en actions, alors tu crées quelque chose de réel.

Quand on est amoureux des idées, on a aussi l’impression que plus tard ça sera mieux.

Que notre idée sera mieux réfléchie pour la construire.

Qu’on aura plus d’argent pour la construire.

Qu’on sera plus tranquille pour la construire.

On trouve des tas de raison de pourquoi maintenant ce n’est pas le bon moment pour construire.

Ce n’est pas qu’on a la flemme.

C’est qu’on a tellement envie de bien faire, qu’on en devient paralyser.

On pense réellement que plus tard sera un meilleur moment pour construire, on en est convaincu.

Et on a envie de faire du mieux possible.

Alors en prends notre temps, on reporte…

Il y a un truc que je comprends de plus en plus :

Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant.

Et ce que tu as maintenant et toujours mieux que ce que tu auras après.

Parce que tu n’as aucune réelle certitude de ce que tu auras après. Tu ne peux pas en être sûr à 100%.

Le meilleur moment pour construire c’est maintenant.

Crée quelque chose de réel.

Ce que tu as dans ta tête n’existe pas.

@+, Orel.

 

👋 L’unique moyen d’avoir des…

nouvelles de moi, c’est de laisser ton mail ici.

Je ne suis nulle part ailleurs !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Fermer le menu

👋 L’unique moyen d’avoir des…

nouvelles de moi, c’est de laisser ton mail ici.

Je ne suis nulle part ailleurs !

Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.