Créateur, peux-tu réussir sans YouTube, Instagram… ?

timbre

Salut,

Tu es créateur.

Tu ne veux pas utiliser Instagram, Twitter ou YouTube pour ton projet.

Parce que c’est contraire à tes valeurs (collecte de données…)

Tu ne veux pas obliger à ton audience de se faire espionner pour pouvoir profiter de ta création.

Donc, tu dois te tourner vers des solutions indépendantes libres.

Un blog, une newsletter, un Mastodon etc…

Le souci, c’est que ces formats sont beaucoup moins populaire qu’Instagram, Twitter ou YouTube.

Alors, il y a une question logique qui se pose :

Est-ce que tu peux réussir en étant pas sur les plateformes populaires ?

Est-ce que tu es désavantagé en choisissant un blog, plutôt que d’être sur YouTube ?

C’est des questions que je me suis posé aussi.

Et voilà ma réponse :

Tu peux réussir en ne choisissant pas des plateformes ou formats populaires.

Par contre, il faut bien comprendre les règles du jeu.

Je m’explique :

Pour moi, il y a un début, un milieu, une fin, et un néant pour une plateforme ou un format.

Par exemple :

  • Le début de YouTube, c’était du moment de ça création, jusqu’en 2013/2014.
  • De 2013/2014 à 2017 c’est le milieu de YouTube.
  • Et de 2017 à aujourd’hui c’est la fin de YouTube.
  • Et le néant n’est pas encore atteint.

(On parle de YouTube France, là)

Qu’est-ce que ça veut dire ?

  • Début :

Au début d’une plateforme ou d’un format, tu fais partie des premiers créateurs.

Ça peut sembler un avantage, parce qu’il y a aucune concurrence, mais il y a aussi très peu d’audience, et très peu d’opportunités de se faire connaître.

Une opportunité, ça peut être un site comme Podmust dans les podcasts qui te permet de promouvoir ton podcast simplement.

En clair, le début c’est beaucoup d’effort pour peu de résultats.

  • Milieu :

Il commence à avoir une bonne audience sur la plateforme ou le format et il y a peu de concurrence.

De plus, il y a des opportunités qui commence à se créer pour pouvoir se promouvoir facilement (genre Podmust)

Tu peux, sans trop d’effort, te faire connaître. (il faut quand même que ton projet soit solide, tous le monde ne réussit pas)

  • Fin :

Beaucoup d’audience, et beaucoup de concurrence.

Les opportunités sont là, mais elles sont saturées par la concurrence, donc elles sont beaucoup moins efficaces (si elles sont encore efficaces) pour quelqu’un qui démarre de 0.

C’est beaucoup d’effort pour peu de résultats.

  • Néant :

Peu d’audience, peu de concurrence.

Peu d’opportunités.

La plateforme ou le format, n’est plus à la mode. Déserté.

Beaucoup d’effort, pour peu de résultats.

Tu l’as compris, le meilleur moment d’être sur la plateforme c’est le milieu.

Chaque format, plateforme, mets un temps différent pour aller jusqu’à la fin.

Certaines plateformes, formats vont mettre 5 ans à faire un cycle début, milieu, fin, d’autres vont mettre 20 ans.

Certaines plateformes, formats ne vont jamais faire un cycle complet, et vont passer directement du début au néant. (genre Ello)

Et certaines plateformes, formats, peuvent recommencer leur cycle.

Si tu regardes les plateformes ou formats libres, ils sont soit dans le néant, soit sur le début (sauf le podcast)

  • Blog : Néant
  • Newsletter : Néant (encore que, aux Etats-Unis ça a déjà bien redémarrer)
  • Mastodon : Début
  • Peertube : Début
  • Podcast : Milieu

En clair, ça va pas être facile.

Mais si tu regardes une plateforme qui est très courtisé comme YouTube, elle est sur la fin donc c’est pas beaucoup mieux. Twitter est aussi sur la fin.

(Je dirais qu’Instagram est sur la fin, pour TikTok et les autres, j’ai pas d’expérience, donc je peux pas dire)

Le truc, c’est que ça ne veut pas dire que c’est impossible de réussir en créant sur une plateforme libre (dans le début ou le néant)

Cette théorie permet juste de savoir dans quel environnement tu te trouves.

Ne pas te faire d’illusion.

Ça te permet de comprendre que si tu es au début d’une plateforme, c’est normal que tu galères, mais que si tu continues à persévérer, et que la plateforme atteint le milieu, tu auras sûrement un très beau retour sur investissement.

Au contraire, si tu es sur la fin, il ne va pas falloir se faire d’illusion, et ruser (essayer des techniques peu communes) pour tirer son épingle du jeu.

Je pense que tu peux réussir au début, au milieu, à la fin et même dans le néant.

Par exemple :

Le blog est dans le néant, pourtant je peux te citer 2 blogs qui cartonnent.

Le premier, c’est Waitbutwhy, c’est un blog anglophone d’un mec qui explique tout un tas de sujet complexe (genre comment marche une voiture électrique) de manière simple. C’est des très longs articles de blog (c’est souvent de la taille d’un petit livre), il y a de l’humour, c’est illustré de manière sympa.

Et ça cartonne.

Son dernier article de blog “Sick Giant” a 497 commentaires et 263 partage sur Twitter. Son post le plus populaire “The AI Revolution” culmine à plus de 1000 commentaires.

Et plus de 4200 personnes lui donne de l’argent chaque mois sur Patreon.

Pas mal du tout pour un format qui est dans le néant !

L’autre blog, c’est “Le blog d’un odieux connard

C’est un blog français, d’un mec qui écrit des articles de mauvaise foi sur des sujets de société ou sur des films.

Là aussi, ça marche pas mal du tout.

Son dernier article “Dites non au retour des années 80.” a plus de 100 commentaires.

Et il a plus de 10 000 abonnés à sa newsletter.

Et je peux te dire que les blogs cités, ont une vraie audience de personnes qui attendent impatiemment les articles.

Donc c’est possible de réussir même dans le stade “Néant”

Alors que faire ?

Qu’est-ce que tout cela veut dire ?

Eh bien, je pense qu’il ne faut pas se faire chier à choisir son format ou sa plateforme en fonction du stade.

Prends tout simplement le format ou la plateforme, où tu es le plus à l’aise.

L’odieux connard cartonne sur le blog, est-ce qu’il cartonnerait autant sur Instagram ?

Pas sûr.

Parce que ce n’est peut-être pas la personne adaptée à réussir sur Instagram.

Question de tempérament, de culture etc…

Si tu n’as aucun format ou plateforme privilégiée, que tu n’es pas plus attiré par écrire que par faire des vidéos, alors choisit le format ou la plateforme qui est dans le stade milieu.

Tant qu’à faire, autant profité de l’opportunité de se faire une audience plus facilement.

Mais n’hésite pas à changer si tu ne te sens pas à l’aise.

En conclusion,

Oui, on peut réussir même en étant un créateur qui a envie de se passer des mastodontes de la collecte données.

Utilise cette théorie pour évaluer dans quel stade le format ou la plateforme que tu utilises se trouve.

Et joue en fonction de ça.

@+, Orel.

Je t’envoie 1 mail chaque matin à 9h,

pour te parler de création et échanger avec toi​ :)
(si tu veux en savoir un peu +, clic ici)

Tes données resteront privées et tu peux te désinscrire à tout moment.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments